Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mairie

Dossier IA95000428 réalisé en 2016

Fiche

Œuvres contenues

  • Portait d'homme en médaillon ovale.
  • Allégories du Toucher et de la Vue.
Genrecommunal
Destinationsmairie
Dénominationsmairie
Aire d'étude et cantonEcouen
AdresseCommune : Écouen
Adresse : 1 place
de la Mairie
Cadastre : 2014 AH 221, 222, 480

La mairie, l'école de garçons et la justice de paix étaient au départ installées dans une maison en location, rue de la Châtaigneraie (aujourd’hui 4, rue Emmanuel Duverger), avant que la ville n’achète un corps de bâtiment appartenant à l’ancienne ferme seigneuriale, sur la place principale du village. A la suite de travaux adjugés à Leblond, entrepreneur à Saint-Brice, cette nouvelle mairie fut inaugurée le 8 septembre 1844. Elle a probablement fait l'objet d'autres travaux vers la fin du XIXe siècle, époque à laquelle on a sans doute mis en place son clocheton et donné à la façade un nouveau décor au plâtre (conservé seulement sur la travée d'entrée), mais nous n'avons pas retrouvé la trace de ces interventions dans les archives. Au XXe siècle, la mairie s’est étendue en rachetant d'autres bâtiments de l'ancienne ferme seigneuriale (dossier IA95000429) : la grange et les écuries situées à l’arrière en 1922 et enfin le porche couvert donnant accès à la cour, en 1932.

Période(s)Principale : 19e siècle , daté par source
Dates1844, daté par source
Auteur(s)Auteur : Leblond
Leblond

Entrepreneur à Saint-Brice-sous-Forêt, dans les années 1840.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

La mairie occupe un ensemble de bâtiments disposés autour d'une cour pavée. Le corps principal, dont la façade donne sur la place, est un bâtiment en L, couvert en ardoises, qui abrite l'accueil et des bureaux au rez-de-chaussée ; la salle des mariages, la salle du conseil et le bureau du maire à l'étage ; et les archives au sous-sol. En élévation, la façade, longue de dix travées, est d'une grande sobriété. L'essentiel du décor se concentre sur la travée de l'entrée, avec un perron, un faux appareil en pierre de taille, un petit balcon à l'étage, surmonté d'un fronton curviligne portant l'inscription "Hôtel de ville", et un clocheton. Le reste de la façade est sans décor, hormis un bandeau courant sous les fenêtres du premier étage et une lucarne à fronton, lui aussi curviligne, sur le côté gauche.

A l'arrière de ce corps principal, qui constituait à lui seul la mairie jusqu'à l'entre-deux-guerres, se trouvent des annexes. Côté sud, s'élève un bâtiment récent abritant des services administratifs, puis un grand bâtiment en pierres, couvert de tuiles, qui servait jadis d'écuries et a été réaménagé en salle polyvalente et bureaux. Le fond de la cour est occupé par la "grange à dîmes". L'accès à la cour et à la grange se fait par un porche charretier couvert de tuiles, contre le mur pignon nord de la mairie. Cet ensemble de bâtiments agricoles, témoignage de l'ancienne ferme seigneuriale, est étudié dans le dossier IA95000429.

Murscalcaire moellon enduit (?)
Toitardoise, tuile plate
Étages1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans pignon découvert
Techniques
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protections

Références documentaires

Documents d'archives
  • ADVO, 2 O 58 / 8. Travaux d'appropriation d'un bâtiment de l'ancienne ferme seigneuriale en mairie, 1844.

  • ADVO, 2 O 58/5. Acquisition des bâtiments de ferme appartenant à M. Georges Bourgeois pour l’installation d’une école maternelle, logements d’instituteurs, etc. 1922.

  • ADVO, 2 O 58 / 10. Acquisition du porche attenant à la mairie, 1932.

Bibliographie
  • AUSSEUR-DOLLEANS, Chantal, CREPIN-LEBLOND, Thierry et FÖRSTEL, Judith (avec la collaboration de : Christian Dauchel, Fanny Gosselin, Rémy Guadagnin). Ecouen. Un balcon sur la plaine de France. Collection Patrimoines d’Île-de-France. Lyon : éditions Lieux Dits, 2018. Photographies : Jean-Bernard Vialles, avec la collaboration de Laurent Kruszyk ; plan : Diane Bétored.

    p. 62.
  • Le patrimoine des communes du Val d'Oise, Paris : Flohic éditions, 1999.

    p. 214.
  • BLOND, Alain. D'Iscoam à Écouen : Les Écouennais dans leur histoire et leurs traditions (des origines à 1946-47), 2 vol., Écouen, chez l'auteur, 1997, 380 p.

    Tome 2, p. 192-193.
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Ville Louis
Louis Ville

Stagiaire au service Patrimoines et Inventaire (2016)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Ausseur-Dolléans Chantal
Chantal Ausseur-Dolléans

Architecte-urbaniste au CAUE du Val d'Oise.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.