Dossier IA95000474 | Réalisé par
Förstel Judith (Contributeur)
Förstel Judith

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
école primaire, aujourd'hui trésorerie
Auteur
Vialles Jean-Bernard
Vialles Jean-Bernard

Photographe au service de l'Inventaire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Ecouen
  • Commune Écouen
  • Adresse 3 rue Aristide Briand
  • Cadastre 2014 AH 166
  • Dénominations
    école primaire

L'actuelle trésorerie d'Ecouen était à l'origine un groupe scolaire construit en 1884 sur les plans de Julien Ponsin, architecte à Montmorency où il a construit plusieurs édifices (notamment sa propre maison, à l'angle de l'avenue Rey de Foresta et de la rue Grétry).

Le 9 juin 1882, le conseil municipal décida la construction d'un groupe scolaire comprenant une école de filles et un "asile" (école maternelle) rue de l'Union (aujourd'hui rue Aristide-Briand). La commune acheta à cet effet le terrain de M. et Mme Baltard-Poujoulat. Le groupe scolaire fut élevé en 1884-1888 sur les plans de Ponsin, architecte à Montmorency. Le premier projet de Ponsin, en 1882, prévoyait une façade principale sur la rue de l'Abreuvoir (aujourd'hui, rue Colette Rousset). La commune demanda la modification de ce projet pour que la façade donne sur la rue de l'Union. Les archives donnent le nom des entrepreneurs chargés du chantier : Deschamps à Vaujours, Perrin à Gonesse, Rouzée à Domont, Gliem à Ecouen, Gallois à Ecouen, Balestra et Monti à Montmorency, etc.

L'école présente une longue façade en moellons enduits et brique apparente, soulignant les encadrements de baie, avec deux petites ailes en retour d'équerre aux angles. Un fronton triangulaire marque le centre de cette composition très symétrique.

  • Murs
    • brique
    • calcaire moellon enduit (incertitude)
  • Toits
    tuile mécanique
  • Plans
    plan régulier
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvrements
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Techniques
    • ferronnerie
    • décor stuqué
  • Représentations
    • ornement architectural
  • Précision représentations

    Les décors concernent essentiellement les éléments de modénature, en stuc. Sur la façade est se trouve une fausse fenêtre, élément retrouvé sur d'autres maisons d'Ecouen (façade du 19 rue Colette Rousset, par exemple). Au sommet des chaînages d'angle sont dessinés de faux pilastres et les ornements décoratifs des fenêtres sont feints. Parmi les décors en ferronnerie, il faut distinguer la marquise ancienne et les garde-corps des fenêtres, typiques de la fin du 19e siècle. Enfin, les aisseliers de bois peint présentent un décor de rinceaux intéressant.

  • Statut de la propriété
    propriété publique

Documents d'archives

  • AD Val d'Oise, 2O58/8 (édifices communaux). Construction d’un groupe scolaire rue de l’Union, 1882-1888.

Date d'enquête 2016 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
Förstel Judith
Förstel Judith

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.